De nombreuses recherches en psychologie sociale ont été consacrées à la compréhension des stéréotypes et des préjugés. La recherche s’est principalement concentrée sur les croyances et les réactions des groupes non stigmatisés ou dominants de la société à l’égard de ceux qui sont membres de groupes stigmatisés ou opprimés. En revanche, relativement peu de travail a pris en compte le point de vue de la personne ou du groupe qui est la cible de stéréotypes ou de préjugés. Ce chapitre présente l’expérience subjective d’être stigmatisé, du point de vue de la personne stigmatisée. Plus précisément, il traite des conséquences cognitives, affectives, motivationnelles et interpersonnelles des préjugés pour les membres de groupes stigmatisés. Les connaissances des personnes stigmatisées concernant leur stigmatisation, y compris leur conscience des stéréotypes associés à leur stigmatisation ou à leur groupe, leurs croyances quant au contenu de ces stéréotypes et, en particulier, les attributions qu’elles attribuent au traitement et aux résultats qu’elles reçoivent, ont des conséquences affectives, motivationnelles et interpersonnelles importantes pour l’individu stigmatisé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.