Martin Bandier

Populaire sur Variety

Martin Bandier, ancien directeur de l’édition musicale, a fait un don important pour établir un programme de bourses d’études au programme de l’industrie musicale qui porte son nom à l’Université de Syracuse. La bourse fournira un soutien financier aux étudiants des populations sous-représentées qui sont inscrits au programme Bandier dans les industries de l’enregistrement et du divertissement à la S.I. Newhouse School of Public Communications. Bandier a fondé le programme en 2006.

« La générosité de Martin Bandier permettra aux étudiants d’avoir accès au programme de l’industrie musicale le plus important au pays », a déclaré le doyen de Newhouse, Mark J. Lodato. « Son engagement à éliminer les obstacles à l’enseignement supérieur est exactement ce dont nous avons besoin en cette période difficile. »

Selon l’annonce, la bourse Martin Bandier permettra à divers étudiants ayant des besoins financiers de poursuivre une carrière dans le secteur de la musique grâce à une formation Newhouse.

Le don de Bandier fournira une demi-bourse de scolarité à un étudiant de première année exceptionnel; le programme soutiendra cinq boursiers au cours des cinq premières années. Dans le même temps, Bandier a créé un fonds doté qui soutiendra le programme de bourses Bandier à perpétuité. La bourse sera attribuée à un étudiant chaque année et suivra cet étudiant au cours de ses quatre années dans le programme. La bourse Bandier sera l’une des plus importantes bourses d’études offertes par l’Université de Syracuse.

Le programme Bandier combine l’étude des affaires de la musique, des médias, du marketing et de l’entrepreneuriat avec des expériences pratiques qui préparent les étudiants à une carrière réussie dans l’industrie de la musique.

« Le programme Bandier s’est engagé depuis longtemps à créer un environnement diversifié et inclusif », explique Bill Werde, directeur du programme. « Ce don généreux stimulera considérablement nos efforts de recrutement et de rétention et continuera à garantir que les esprits les plus brillants et les plus brillants aient l’occasion d’étudier dans le programme et, finalement, de se lancer dans le secteur de la musique. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.